28/08/2005

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen français

Inspirée des philosophes du XVIIIe et de la Déclaration d’indépendance américaine (Constitution américaine), la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui comporte 17 articles et un préambule, énonce des principes qui sont à la fois particuliers et généraux. Ils s’appliquent en effet à une société bien délimitée dans le temps et l’espace : la bourgeoisie libérale de la France de la fin du  XVIIIe siècle, mais aussi une portée universelle, qui inspirera de nombreux pays et même l’Organisation des Nations Unies. Ses articles les plus importants ont traits aux « droits naturels inaliénables et sacrés, imprescriptibles », que sont la liberté individuelle, la liberté de pensée, la liberté de la presse, la liberté de croyance – avec pour limite la liberté d’autrui,- la propriété, la sécurité, et la résistance à l’oppression. Dans le domaine de l’égalité, la Déclaration traite de la loi, de l’impôt et de l’accession à tous les emplois publics. En ce qui concerne l’organisation politique, elle stipule que la souveraineté incombe à la nation, que c’est la loi qui doit exprimé la volonté générale et que la séparation des pouvoirs doit être effective. Sur le fond, on y retrouve donc les idées des droits naturels émises par les Encyclopédistes, la théorie du « contrat social » chère à Rousseau, la séparation des pouvoirs défendue par Montesquieu et la défense de l’individu contre l’arbitraire, prônée par Voltaire.

 

Ce texte est l’un des documents les plus importants de l’histoire mondiale ; il est aussi un résumé de toute la philosophie politique française du XVIIIe siècle. C’est pourquoi je tenais particulièrement à en parler sur ce site.

18:47 Écrit par ecrivain89 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.