31/08/2005

Tolkien L'oeuvre d'un magicien.

Un « iceberg » imaginaire

 

Etrange démarche que celle de l’écrivain britannique  John Ronald Reuel  Tolkien (1892-1973), qui consacra toute son œuvre à l’édification d’une grande épopée fantastique dont le Seigneur des Anneaux ne représente qu’un maillon :les trois années sur lesquelles se déroule l’action de la trilogie, de l’an 3018 du « Troisième Age » à l’an 3021, prennent en effet place au sein d’un cycle immensément long de légendes, auxquelles Tolkien ne cessa d’ajouter des précisions et prolongements. Ainsi le lecteur a-t-il l’étrange impression de lire une extraordinaire saga, dont le seul fondement reste cependant l’imaginaire de l’auteur et ses connaissances de la littérature ancienne. Par sa dimension épique et son déroulement dans l’espace, le Seigneur des Anneaux n’est d’ailleurs pas sans rappeler le souffle de l’Iliade ou des grandes œuvres médiévales, comme celles d’un Chrétien de Troyes ou d’un Jacques de Voraigne.

16:37 Écrit par ecrivain89 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.