02/12/2007

Un homme

9782070780945

Le livre que je m’apprête à vous présenter se rapporte à la catégorie nouvelle ou très court roman.

Si vous êtes à la recherche d’une histoire captivante qui visite mille et un paysages, si vous voulez trouver du suspense, de l’action et de l’aventure desservis par une intrigue magique, je vous dirais simplement de passer votre route.

En effet, même si je ne suis pas un expert dans l’art de la peinture ou de la photographie, je vous avouerais que la couverture de Un Homme résume parfaitement le livre : simplicité, sobriété et profondeur.

L’homme de Philip Roth est un homme comme tant d’autres. Il est né il y a de cela fort longtemps et comme tout un chacun est condamné à mourir.

Entre les deux nous voyons défiler en rapace sa vie faites de hauts et de bas, ses désillusions, ses échecs et l’insoutenable et inexorable progression des dégâts de l‘âge.

L’histoire d’un homme qui est devenu ce qu’il ne voulait pas être.

Comme je l’ai dit, ne lisez pas ce livre si vous êtes à la recherche d’une bonne histoire. Vous ne sauriez être que déçu par rapport à vos attentes.

Néanmoins, ce n’est pas non plus un essai philosophique. Le ton n’est pas moralisateur, il ne souffle pas une ligne de conduite. C’est à peine s’il constate.

Pourquoi je le conseillerais et pourquoi j’en fais la critique dans ce cas ?

Sans doute pour les mêmes raisons qui font que ce livre a reçu un assez bon accueil à sa sortie. C’est un roman miroir.

Je n’ai pas donné de nom au personnage principal. Dans l’histoire, il en possède un mais c’est à peu près le seul effort que fit l’auteur pour personnalisé son héros.

Car cet homme, c’est vous, c’est moi. C’est quelqu’un et n’importe qui.

Nous n’avons peut-être pas vécu la même vie mais il est universel. Ce n’est pas lui qui souffre sur un lit d’hôpital à soixante cinq ans c’est vous quel que soit votre âge. Ce n’est pas lui qui sourit en voyant arriver sa fille, c’est vous.

Ne croyez pas non plus que ce livre est assommant. Le sujet traité entre les lignes est bel et bien le sens de la vie et sa finitude mais, comme je l’ai dit, le tout reste très sobre et simple.

Plus que tout, Philip Roth ne cherche pas à prouver quelque chose, il ne défend pas une morale.

Le roman reste assez mince quand au nombre de page, ce qui réjouira certains mais ne doit pas faire reculer ceux qui aime les grandes briques. La quantité et la qualité sont deux choses parfaitement distinctes.

Un livre à lire et à l’approche des fêtes probablement à offrir car Un Homme de Philip Roth fait partie de ses romans qui vous marquent autant dire au fer rouge.

Philip Roth, Un homme. éd Gallimard

Début.

Autour de la tombe, dans le cimetière délabré, il y avait d'anciens collègues de l'agence de publicité new-yorkaise, qui rappelèrent son énergie et son originalité et dirent à sa fille, Nancy, tout le plaisir qu'ils avaient eu à travailler avec lui.

13:48 Écrit par ecrivain89 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philip roth, roman, livre, homme, vie, mort, critique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.